Quand on a son entreprise, on normalement un site Internet. Et arrive indéniablement la question du référencement (aussi appelé SEO). Mais comment comprendre le gloubi glouba que vous servent les consultants SEO ? Samuel s’est mis en tête de vous expliquer tout ça.

Nous traiterons tout au long de cet article du moteur de recherche qui fait référence en la matière avec 92,25 % de part de marché en 2018 : le dictateur géant Google. Tenons compte du fait que les recommandations émises par Google en matière de SEO serviront en partie pour les autres moteurs de recherche, ou dans tous les cas, ne pourront pas être néfastes.

Pourquoi utiliser le référencement naturel ?

Le référencement naturel (SEO) est l’acronyme de Search Engine Optimisations ou dans la langue de Molière optimisation pour les moteurs de recherche. Cela consiste en un ensemble de techniques permettant de faire monter le site web de votre entreprise en haut du classement des pages de résultats des moteurs de recherche.

Il existe une autre technique de référencement, appelée SEA (Search Engine Advertising), littéralement publicité sur les moteurs de recherche. Il s’agit d’apparaître dans les premières places sur des mots clés que vous aurez achetés. Votre site s’affichera alors sous forme de lien sponsorisé. Nous aborderons cet aspect dans un autre article. Afin de bien saisir son importance, lorsque l’on parle du référencement naturel, il faut avant tout s’intéresser au fonctionnement d’un moteur de recherche.

Prenons un exemple concret :

Supposons que vous ayez subitement une grosse faim et une envie irrésistible de manger une pizza (mon exemple de repas n’est pas des plus diététique, mais c’est une solution efficace pour être rassasié). Vous tapez donc dans le moteur de recherche « pizzeria » suivi du nom de votre ville.  Google détermine qu’il y a plusieurs pizzerias à proximité de chez vous et les fait apparaître dans une page de résultats. Vous cliquerez probablement dans un premier temps sur le lien proposé qui apparaîtra en haut de la liste.

Si vous êtes convaincu par les informations obtenues sur le site, vous achèterez très certainement votre pizza dans ce restaurant sans même chercher une autre alternative. C’est là que le référencement naturel entre en jeu et prend toute son importance. Il est en effet peu probable, sauf si vous êtes dans un secteur de niche, que vous soyez sans concurrents dans votre domaine d’activité. Il vous faut alors être correctement positionné face à eux sur les moteurs de recherche, afin d’optimiser votre visibilité.

Le nerf de la guerre en termes de SEO est d’obtenir la meilleure position sur la première page de résultats. Les chiffres de l’étude menée par le réseau de publicités online Chikita parlent d’eux même : le taux de clic est à 92 % pour la première page puis chute à moins de 1% % dès la deuxième page. Les pages suivantes ont un taux de clic compris entre 0,1 % et 0,4 %.

Mais que s’est-il passé en arrière-plan ?

Data center moteur de recherche

Le moteur de recherche a analysé les mots (appelés mots clés) que vous avez tapés dans la barre de recherche. Ce sont ces mots clés que Google va utiliser pour répondre au mieux à votre requête. Nous verrons que ce n’est « malheureusement » pas le seul critère que Google utilise pour positionner un site. Les programmes développés par Google, communément appelés « robots », ont pour mission de répertorier régulièrement (ou indexer) des sites. Le moteur de recherche va analyser les mots tapés par l’utilisateur et se servir des données récoltées par les robots pour trouver les sites répondant au mieux à votre recherche, puis les afficher dans des pages de résultats.

Il est donc primordial d’être correctement positionné sur les mots clés les plus tapés par les utilisateurs en rapport avec votre secteur d’activité. Les critères à respecter pour un bon positionnement sont très nombreux et nécessitent parfois plusieurs compétences qu’une personne aura du mal à réunir ou à gérer seule. De ce fait,  l’optimisation du référencement naturel requiert souvent de faire appel à plusieurs professionnels du web.

SEO oui, mais comment ?

SEO référencement naturel

Il serait trop long de détailler toutes les techniques existantes concernant le SEO. Nous allons ici aborder les principaux critères de référencement naturel à mettre en place et ils sont déjà nombreux. Il faut garder à l’esprit que certes, il est important de respecter les recommandations du géant pour optimiser son référencement, mais qu’il est aussi impératif de penser à l’utilisateur. L’un comme l’autre ont les mêmes objectifs : trouver une réponse rapide, fiable, complète et agréable à lire.

Le design

Il est important de tenir compte de l’aspect esthétique et ergonomique du site. Un site visuellement agréable met en confiance les utilisateurs et Google souhaite avant tout les satisfaire. En effet, quel serait l’intérêt d’effectuer un travail de référencement si votre site n’est pas en phase avec les tendances actuelles ? Le design a un impact direct sur votre image de marque et donc votre crédibilité.

La navigation sur votre site se doit d’être simple. Elle ne doit pas ressembler à un labyrinthe et la mise en page doit être aérée. Les utilisateurs doivent savoir instantanément où cliquer pour trouver ce qu’ils sont venus chercher. Un webdesigner (qu’on nomme de plus en plus, designer UI) possède toutes les compétences techniques pour rendre votre site attractif (choix des typographies , charte graphique, architecture du site, organisation du contenu, etc.). Il est donc important d’apporter un soin tout particulier à cet aspect.

L’audit SEO

Le consultant en référencement établit un état des lieux de votre site. Il l’analyse afin de déterminer les points bloquants ou à améliorer en termes de référencement naturel. Il existe de nombreux outils gratuits ou payants vous permettant d’établir un audit SEO de votre site. Dans les deux cas, il est important de pouvoir vérifier la véracité des informations fournies par ces outils. En effet, les critères de référencement évoluent si vite que ces outils ne sont pas toujours à la pointe.

Si bien que la personne en charge du SEO est la seule à pouvoir déterminer si ces conseils sont à suivre ou non. En matière de référencement, la moindre erreur qui pourrait sembler anodine peut mener à une forte sanction émise par Google et ruiner tous vos efforts. Un consultant SEO vous sera alors d’une aide précieuse.

Les mots clés

Le choix des mots clés que vous mettrez en avant sur votre site aura un impact important sur votre référencement. L’utilisateur, en fonction de sa recherche, utilise certains termes et c’est à vous de sélectionner ces mêmes mots clés qui mettront toutes les chances de votre côté pour que votre site soit le mieux positionné.

Pour ce faire, il faut au préalable bien identifier votre public cible (on parle souvent de persona dans notre jargon). Cela passe nécessairement par se poser quelques questions comme, par exemple :

  • Quels sont ses goûts
  • Quel est son âge moyen
  • Quels sont ses centres d’intérêt
  • Quelles sont ses problématiques
  • Quelle est sa catégorie socio professionnelle, etc.

Ces mots clés ciblés sont alors à intégrer à des endroits stratégiques de votre site. Bien évidemment, il faut en user, mais ne pas en abuser. « Matraquer » l’internaute de mots clés n’est définitivement pas une bonne idée. Autant vous prévenir, Google n’appréciera pas du tout cette pratique et prendra les mesures nécessaires pour pénaliser votre site. Il est parfois indispensable suite à une importante mise à jour des critères émis par Google de revoir totalement une ou des techniques de référencement. Nous pouvons prendre pour exemple la balise meta-keyword : il s’agit d’une balise HTML qui servait jusque-là à indiquer des mots clés aux moteurs de recherche. Elle n’est maintenant plus prise en compte par Google pour positionner un site.

Une autre technique que l’on voit sur le Web consiste à créer un nuage de mots clés. Mais je déconseille formellement de faire appel à cette pratique. Pourquoi ? Elle risque  d’être considérée comme du Spam de mots clés par Google. De plus, il faut l’avouer, c’est visuellement contestable. Voyez par vous-même.

Exemple nuage de mots clés

Le contenu

Il est important pour un bon référencement d’accorder une grande attention à votre contenu. Il doit être : utile, détaillé, agréable à lire, et surtout unique (que vous apportiez des précisions que l’on ne retrouve pas partout). Si Google ne tolère pas quelque chose, c’est bien le contenu dit dupliqué. En d’autres termes, recopier à l’identique un contenu pour le mettre sur son site ou même faire apparaître plusieurs fois un même contenu sur celui-ci sera considéré comme du contenu dupliqué et donc sans intérêt pour l’utilisateur de la part de Google. Il faut impérativement tenir compte de ce paramètre, car Google pénalise sans pitié le contenu dupliqué.

Mais comment Google détermine-t-il la qualité de votre contenu ? Le terme E.A.T (Expertise, Authoritativeness, Trustworthiness, littéralement Expertise, autorité, fiabilité) est depuis 2016 un critère très important qu’il convient de respecter. Ainsi, Google est-il capable de juger de la qualité de votre contenu en fonction de ces critères :

  • L’ expertise : montrez que vous êtes un expert dans le sujet que vous traitez en rédigeant un contenu suffisamment long et détaillé. Le témoignage d’une personne faisant autorité sur le sujet que vous traitez est également une valeur ajoutée. Prenons un exemple : sur un site traitant de problèmes de charpentes de maisons, l’utilisateur sera mis en confiance en lisant un contenu émanant d’un charpentier, d’un expert en bâtiment ou d’un maître d’œuvre.
  • L’autorité : elle s’acquiert avec votre popularité et elle peut s’accroître par exemple sur les forums de discussion en publiant des vidéos, en écrivant un e-book, en donnant des conférences, etc. Autre point et non des moindres qui augmente votre notoriété : être relayé par sites qui font référence dans votre secteur d’activité.
  • La fiabilité : la notion de confiance et de fiabilité joue également un rôle important. Votre site doit être sécurisé. L’utilisateur doit pouvoir y trouver des avis clients ou des témoignages et des labels qualité qui renforcent le sentiment de fiabilité. La mise à jour des critères émise par Google en août 2018 a eu une forte incidence pour les sites (ou pages) déterminés comme appartenant à la catégorie YMYL (your money, your life) littéralement « votre argent ou votre vie ». 

C’est une expression utilisée par Google pour désigner les pages dont le contenu principal traite de la santé, la finance, la stabilité financière, ou encore la sécurité des utilisateurs. Les critères E-A-T sont particulièrement importants pour ce type de contenus puisqu’ils sont pris d’autant plus en considération par Google pour en évaluer la qualité. Faire appel à un rédacteur Web est d’une grande aide, car il maîtrise les techniques d’écriture.

Les liens internes et externes

Grâce aux liens, un clic est suffisant pour se déplacer automatiquement et rapidement à l’intérieur d’un site Web ou d’un site Web à un autre.

Les liens internes

Ils sont un facteur déterminant de positionnement. Ils permettent de lier deux pages d’un même site. Ils donnent la possibilité d’utiliser les pages les plus consultées de votre site pour amener l’utilisateur vers un autre contenu qui reçoit moins de visite. Ils permettent également de relier deux articles complémentaires. Les liens internes facilitent le travail des robots qui parcourent votre site pour le positionner.

Les liens externes

Nous pouvons distinguer deux types de liens externes :

  • Les liens sortants : ce sont des liens qui depuis une page de votre site renvoient sur une page d’un autre site. Ces liens sont considérés comme une « marque de confiance » de votre part à l’égard d’un autre site. Cette marque de confiance contribue à aider les moteurs de recherche à mieux comprendre le contenu de votre site, mais aussi celui du site vers lequel votre lien pointe. Bien évidemment, les liens sortants que vous mettez en place doivent avoir un rapport direct avec le sujet que vous abordez. Il n’est pas question, sous prétexte d’avoir des liens sortants, de créer sans raison valable un lien vers un site automobile, tandis que votre article parle de moto (Google et les motards le prendront très mal).
  • Les liens entrants (backlinks) : il est ici question des liens provenant d’autres sites et qui pointent sur le vôtre. Il faut être vigilant avec ce type de liens et s’attacher à n’avoir que des liens de qualité. Mieux vaut ne pas avoir de liens entrants du tout que d’en avoir provenant de sites ayant une faible notoriété. Les liens entrants de qualités ont pour effet d’augmenter la popularité et la visibilité de votre site. Une page Web recevant des liens entrants est mieux positionnée dans les moteurs de recherche qu’une page similaire qui n’en possède pas. Conquérir ce type de liens est souvent l’un des maillons forts de beaucoup de stratégie de référencement.

Déjà fini ?

Bien sûr que non ! Mais justement pour des raisons liées au référencement, mais aussi pour un certain confort de lecture, nous avons pris la décision de séparer cet article en deux parties distinctes. Vous trouverez donc la suite en cliquant de ce côté.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Samuel Rypko
  

Samuel Rypko

Mon appétit pour les meilleures techniques de référencement actuelles est sans limites. Je mets mes compétences à votre disposition, afin d’en faire bénéficier vote site.

Recevez la newsletter

Assurez-vous de ne plus manquer un seul article en rejoignant les 14 000 visiteurs mensuels du blog.
En m'inscrivant, j'accepte de recevoir par e-mail une newsletter contenant les derniers articles du blog et je prends connaissance de la politique de confidentialité du site.

Vous aimerez peut-être

Analyse : la promesse de ClassicPress, le petit frère de Wordpress
PAR
LE
16 novembre 2019
PME, découvrez la vérité cachée derrière le référencement naturel, partie 2
PAR
LE
20 septembre 2019