Au sujet de Sébastien Drouin

L’artisan, c’est Bibi, Sébastien Drouin. Pas de ton formel ici, on est entre-nous après tout. Alors, Bibi c’est qui ? Bibi c’est quoi ?

Tes débuts ?

J’ai commencé à m’intéresser à la retouche photo, au design graphique et au développement web vers mes 15 ans. À l’époque, le PC était un objet familial (que je monopolisais allègrement) et il n’y en avait que 1 pour 10 foyers.

aetherium-photo-bibi-2018

Tes premières expériences ?

Après une première année en école privée des métiers de l’image et du design, j’ai travaillé dans le transport durant trois ans, faute d’avoir une entreprise pour réaliser la seconde année en alternance. Formé sur le tas, je suis rapidement passé en CDI dans les bureaux où j’ai évolué sur différents postes. Cette période fut très enrichissante, car passer par la logistique m’a doté d’un sens pointu de l’organisation. En parallèle, je passais la majeure partie de mes soirées à me former, avant de lancer mon activité d’indépendant.

Puis, via la Jeune Chambre Économique, j’ai pu revenir pleinement dans le métier. À mon arrivée dans cette association, j’y ai rencontré celui qui y est devenu mon parrain : Cédric Juette, imprimeur. En 2011, il m’ embauche au sein de son imprimerie. Au cours des années qui ont suivi, j’ai eu le privilège de travailler sur une très grande diversité de projets. Du vendeur de stores aux députés, en passant par diverses institutions, j’ai pu toucher à des domaines très différents.

Tu parles souvent de la Jeune Chambre Économique

J’ai rencontré ce mouvement en 2009. Celui-ci se voulait être autrefois un laboratoire de changements. Les huit années passées dans ce mouvement m’ont beaucoup apporté. J’y ai suivi de nombreuses formations et j’ai participé à plus d’une dizaine de projets. Je fus d’ailleurs le directeur de deux d’entre eux. L’un de ces projets, Rêves de Gosses, avait pour but de réunir des enfants handicapés et des enfants « ordinaires » autour d’un projet pédagogique, puis s’est conclu par un baptême de l’air des enfants.

Au fil du temps, j’ai également eu la charge à plusieurs postes de vice-président à l’échelle locale et régionale. Ma grande fierté est d’être le fondateur de la Jeune Chambre Économique de Saint-Malo. La JCE nous enseigne une chose : que nous sommes capables de tout. Je regrette que le mouvement se soit délité au fil des années, car en avoir fait parti a eu un impact significatif pour le reste de ma vie.

L’Aetherium, qu’est-ce que c’est ?

L’Aetherium vient du mot Aether (plus précisément « Æther », qui se prononce « aitère », du grec ancien « brûler »), un dieu primordial de la mythologie grecque. Créé par Dieu lui-même, né du chaos et des ténèbres, il est à l’origine de presque toutes choses. Pour faire simple, on peut considérer que l’Aether est l’énergie créatrice. L’Aetherium est alors le lieu par lequel cette énergie passe.

Et ton blog professionnel dans tout ça ?

Mon blog est le pendant de mon site. Il a été créé dans le but d’amener du trafic vers ce dernier pour faire découvrir mes activités, tout en me permettant de m’exprimer. Une façon de joindre l’utile à l’agréable.

Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin

Avec le temps, je me suis forgé un réseau de professionnels de différents secteurs d’activités. Ainsi, une équipe peut être composée sur mesure et travailler à votre service sur vos projets d’envergure. Très impliqué au sein de la vie locale, je suis membre, entre autre, des réseaux et associations suivantes :

aetherium-reseaux-rcf

Chroniqueur radio

aetherium-reseaux-cpme

Membre

aetherium-reseaux-la-matrice

Membre