La marque est un concept assez mal compris par les indépendants et beaucoup pensent qu’elle est réservée aux noms mondialement connus. Pourtant accessible à tous, voici de quoi vous aider à construire une marque puissante pour vous démarquer.

aetherium-personnal-branding

En réalité, l’image de marque personnelle – ou personal branding – englobe presque tous les aspects de la personnalité de l’entreprise. Qu’il s’agisse de son logo, du positionnement commercial ou de la façon dont les gens perçoivent l’entreprise, la marque peut être un outil de communication très puissant. Elle concerne les entreprises de toutes tailles, y compris les travailleurs indépendants qui veulent développer leur activité et se créer une solide réputation.

L’importance du personal branding pour un indépendant

Une bonne image de marque doit rendre une entreprise mémorable. Si les compétences d’un indépendant, ses qualités et son état d’esprit sont connus de ses clients, la marque a pour rôle de les véhiculer auprès du grand public. Elle permet alors de se démarquer du lot.

Que vous soyez au début de la création de votre activité ou que vous soyez un professionnel chevronné, voici quelques étapes afin de créer ou rendre votre marque mémorable. À mettre en pratique dès aujourd’hui.

Votre personnalité est votre marque

La première étape du processus consiste à définir la personnalité de votre marque, cela vaut pour toutes les entreprises. Si vous êtes indépendant, alors peut-être est-ce l’occasion d’être pleinement vous-même et de faire de vos atouts personnels ceux de votre activité professionnelle. Bien entendu, vous pourriez bluffer et présenter une façade attractive, mais ça serait contre-productif, car la supercherie serait difficile à maintenir dans le temps. Prenez un papier et écrivez trois adjectifs positifs qui vous décrivent et que vous aimeriez que vos clients utilisent pour parler de vous.

Maintenant, il va falloir faire le point sur l’écart entre l’image que vous avez de vous et celle que les autres ont de vous, car il y a bien souvent une différence entre les deux. Afin d’être efficace, demandez à quelques proches de confiance d’effectuer le même exercice à votre sujet en étant honnêtes et comparez leurs réponses avec les vôtres. S’ils ont utilisé à peu près les mêmes mots que vous, alors vous êtes sur la bonne voie. Dans le cas contraire, c’est qu’il vous faut revoir votre copie et obtenir des conseils sur la façon dont vous pouvez le mieux coïncider avec les trois adjectifs que vous avez choisi.

Ces trois mots auront un rôle déterminant dans votre personnal branding, vous n’avez donc pas droit à l’erreur.

Utiliser votre vrai nom ou un nom commercial ?

C’est la seconde grande décision que vous allez prendre, le nom que vous allez utiliser pour votre entreprise et bâtir votre réputation. Bien souvent, les indépendants choisissent d’utiliser leur nom accolé à leur métier. Par exemple, Vincent Feuray photographe ou encore Cédric Grall Bijoux. A contrario, d’autres trouvent qu’il est plus avantageux d’utiliser un nom distinct, comme c’est mon cas, à travers un nom commercial ou bien un pseudonyme. Plusieurs raisons doivent motiver ce choix :

  • Vous avez un nom de famille répandu ou homonyme à celui d’une personne célèbre. Avoir un nom couramment utilisé peut avoir plusieurs inconvénients : obtenir un nom de domaine, être présent sur les réseaux sociaux ou encore être visible par le biais d’une recherche Google. Dans mon cas, même si ça ne me porte pas préjudice, il faut savoir qu’il existe un autre Sébastien Drouin pratiquant le même métier, mais de dix ans plus âgé. Sans parler du fait que plusieurs homonymes sont dans des métiers de l’image.
  • Vous envisagez à terme l’expansion de votre entreprise et d’embaucher. Si vous envisagez de vous développer vers un fonctionnement en équipe, vous pourriez ne plus avoir envie d’utiliser votre propre nom le moment venu. Il est alors important de commencer à travailler votre marque le plus tôt possible.

Pour prendre mon propre exemple : j’ai toujours souhaité véhiculer une idée, un concept, avant de faire la promotion de ma personne. Pour autant, je ne projette pas de prendre des salariés pour l’instant, mais je propose des prestations similaires à ce que fait une agence. Ainsi, le choix d’utiliser un nom commercial plutôt que mon identité aide également à ce que les clients potentiels identifient mon activité plus facilement.

La méthode de l’entonnoir

Si vous souhaitez acquérir votre clientèle via Internet, il va vous falloir déployer une présence très forte sur le web. C’est parce que vos cibles vous verront vous exprimer sur plusieurs plateformes et à plusieurs reprises que vous obtiendrez une chance qu’ils viennent à vous. Les mots et la façon dont vous les utiliserez peuvent avoir un fort impact et il existe une façon de vous simplifier le travail, il s’agit de la méthode de l’entonnoir.

  • Tout d’abord, gardez en tête que votre site Internet doit être l’élément central de votre communication sur Internet. Commencez alors par y afficher une description complète de votre parcours. Racontez votre histoire !
  • Puis, condensez cette description dans une synthèse de quelques centaines de mots qui sera destinée à vos profils Facebook, Linked In, Viadeo et autre.
  • Simplifiez à nouveau le résultat à la façon de l’elevator pitch le plus élémentaire. Ce que vous en tirerez pourra alors servir comme description Twitter, mais le principal avantage sera d’être en mesure d’expliquer facilement qui vous êtes et à vos connaissances d’en faire autant pour parler de vous.
  • Enfin, résumez le tout à quelques mots pour votre slogan afin d’en faire une phrase impactante, succincte, qui vous représentera et ne sonnera pas aussi creux que les punchline d’un certain premier ministre.

Gardez ces descriptions sous le coude dans un document texte afin de pouvoir les ressortir au besoin.

Votre logo

aetherconcept-vintage-logo

Maintenant, passons aux choses un peu plus sympas. La plupart des gens imaginent qu’une image de marque passe uniquement par le logo, alors qu’il ne s’agit en réalité que de l’une de ses composantes.

Et au risque de me répéter, vous aurez à nouveau besoin de vos trois adjectifs pour penser celui-ci. Votre logo n’est pas là que pour vous parler à vous, mais pour être une interprétation visuelle de votre activité et de la personnalité que vous y mettez. D’un simple coup d’œil, les gens doivent être capable de comprendre ce que vous souhaitez véhiculer. Par exemple, si votre image de marque est ludique ou décalée vous aurez un logo très différent d’une image haut de gamme et sophistiquée.

Gardez à l’esprit qu’il n’y a pas de recette miracle. Tant que le résultat entre en résonance avec votre cible, vous êtes sur la bonne voie. Et puisque nous en sommes à l’étape du logo, j’en profite pour vous rappeler les 10 bonnes raisons de faire appel à un designer graphique pour votre communication et pourquoi avez-vous besoin d’un logo dès le début de votre activité.

Vous êtes votre marque

La dernière étape pour élaborer votre marque personnelle est un processus continu. Dès aujourd’hui, vous devez être votre marque. À partir du moment où votre personal branding est basé sur ce qui vous rend unique, cela ne devrait jamais être un problème. Tout au long de la journée, vous êtes celui qui est en charge de votre marque et de la protéger. Incarnez-la à chaque interaction client et faites en sorte de demeurer unique.

Touche finale

Toute personne travaillant à son compte le sait, s’occuper de ses propres projets est parfois épuisant. Mais avec les quelques bonnes pratiques que nous avons vues ici, vous devriez être en mesure de faire une évaluation de votre situation. À vous ensuite d’appliquer ces principes pour rendre votre activité remarquable au sein de votre marché.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Sébastien DROUIN
   

Sébastien DROUIN

Consultant en communication, designer graphique, formateur, blogueur, catholique, metalleux, zèbre et électron libre. Mi-ours, mi-panda et re-mi-ours derrière.

Recevez la newsletter

Assurez-vous de ne plus manquer un seul article en rejoignant les 14 000 visiteurs mensuels du blog.
En m'inscrivant, j'accepte de recevoir par e-mail une newsletter contenant les derniers articles du blog et je prends connaissance de la politique de confidentialité du site.

Vous aimerez peut-être

Bien démarrer sur Google Analytics grâce à Tuto·com
PAR
LE
1 février 2020
Analyse : la promesse de ClassicPress, le petit frère de Wordpress
PAR
LE
16 novembre 2019