Au cours d’échanges lors d’événements professionnelles, avec des clients ou encore durant mes démarchages, j’ai souvent rencontré le même stéréotype auprès de jeunes créateurs d’entreprises : « la communication, c’est pour quand on aura du budget ». Non. Et voici pourquoi.

aetherconcept-materiel-communication-indispensable


C’est l’été et comme annoncé sur les réseaux sociaux, je suis en plein dans l’écriture d’un livre professionnel à destination des TPE/PME sur la communication. Pour l’occasion, plusieurs de mes articles y sont intégrés après avoir été spécialement retravaillés pour cet ouvrage. J’en profite alors pour actualiser la version en ligne de quelques uns des dits articles, dont celui-ci.

Cette vieille idée reçue franco-française… Savez-vous ce qui différencie les français des anglo-saxons sur ce sujet ? En France, quand on est en période de crise, le premier poste auquel on ampute du budget, c’est celui de la communication. Chez nos voisins d’outre-manche, c’est exactement l’inverse : c’est là où l’on en affecte ! Sans aller jusqu’à imiter nos voisins buveurs de cervoise tiède (on ne peut pas faire totalement confiance à des gens qui boivent leur bière à température ambiante), la communication est une des dernières choses à laquelle retirer du budget. Plus sérieusement, faire attention à l’image que nous véhiculons n’est pas quelque chose à négliger.

Quand je parle d’image, je veux dire « visuels », je veux dire « supports de présentation » et je veux surtout dire « logo ».

Il est courant qu’une entreprise qui démarre son activité, ou qui vit un changement de propriétaire, ne puisse pas avoir les fonds pour couvrir l’ensemble de ses besoins en communication. C’est pourtant un poste qui ne doit pas être relégué au second plan, et devrait même être budgétisé d’entrée de jeu. Ça, c’est dans la théorie. Vous et moi savons très bien qu’en pratique, c’est souvent très différent. Aussi, à défaut d’avoir une communication aux petits oignons, voici quelques éléments qui doivent faire partie de votre réflexion.

aetherconcept-golf.gif

Le logo

C’est un peu le titre de ce chapitre, en même temps… Le logo sert à vous identifier, mais surtout, il est votre étendard, votre blason. Et son blason, on le porte fièrement. Exit le logo fait par le neveux de la sœur de la voisine. Le logo véhicule votre image et des valeurs qui vous correspondent. Il peut aussi indiquer le domaine dans lequel vous travaillez. Et surtout, il EST votre entreprise. Car je ne vous l’apprends pas, nous sommes dans un monde d’image, où tout se passe dans l’a priori du premier abord. Et les gens peuvent facilement se faire des a priori à votre sujet à partir de votre logo. Donc si celui-ci est négligé, bâclé ou mal fait, des a priori négatifs seront assurément au rendez-vous. C’est pour ça qu’il faut faire appel à un professionnel pour sa réalisation, ce dès le départ.

Votre carte de visites

Extension du logo, c’est une « trace » que vous laissez derrière vous. Aussi bien pensée soit-elle et rentrerait-elle dans tous les portes-cartes, sa réflexion peut faire une sacré différence, au delà du design graphique. Entre la carte imprimée en recto seul, sur papier bristol 250 gr, peut de tenue et qui s’use vite, ou la carte imprimée recto / verso, sur du papier demi-matte 300 gr, pelliculage mat recto /verso, il y a une grande différence ! A l’échelle du coût total du démarrage d’une activité, ce n’est pas sur le prix des cartes de visites que cette différence est la plus grande. Une carte de visite réussie fera non seulement meilleure impression (attention, une vanne pourrie se cache dans cette phrase), mais elle sera aussi conservée plus longtemps par vos contacts.

Le papier à en-tête

Élément simple, mais important lui aussi. Les raisons sont similaires à celles de la carte de visites. Un courrier qui se distingue par vos couleurs et un beau papier fera plus professionnel et aidera à mettre vos nouveaux contacts en confiance. Dans une période de prospects, de recherches de fonds ou de partenaires, il participe à votre crédibilité.

aetherconcept-burns.gif

L’annonce-presse

Je l’appelle souvent la grande oubliée. Pensez aux lecteurs de journaux et faites parler de votre nouvelle activité par ce biais. Quand je parle d’annonce presse, je ne parle pas d’un simple paragraphe de 20 mots ou de l’encart fait à l’arrache par l’opérateur PAO du journal local. Je parle d’une véritable annonce presse, pour laquelle vous aurez mandaté un designer graphiste ou un copywriter. L’annonce presse est extrêmement négligée, elle est pourtant un levier permettant de faire savoir localement que vous existez. Si vous parvenez à obtenir un article juste pour vous, c’est le must.

Le site web

C’est juste indispensable de nos jours. Si autrefois le commerçant avait pignon sur rue, aujourd’hui tout entrepreneur se doit d’avoir sa vitrine numérique. Il n’est pas toujours nécessaire de dépenser des sommes astronomiques, un site Internet simple et efficace peut suffire, ne serait-ce que dans un premier temps.

Évidemment, le succès de votre entreprise ne repose pas que sur sa communication. Votre savoir-faire y sera bien entendu pour quelque chose. Mais n’oubliez pas que ce n’est plus le talent qui attire les clients, mais une stratégie commerciale, un réseau et une bonne communication. Cette dernière permet de faire sauter des barrières, d’être un levier en terme de prises de contacts et peut grandement faciliter la première approche avec vos interlocuteurs. Ceci fait, c’est à vous de jouer.

Allez, pour terminer, un dernier petit cliché sur nos voisins d’outre-Manche, façon Jean-Pierre Coffe : “La bouffe anglaise… Quand c’est chaud, c’est d’la bière, quand c’est froid, c’est d’la soupe, et dans les deux cas… C’est d’la merde !”

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Sébastien DROUIN
    

Sébastien DROUIN

Consultant en communication, designer graphique UI & print, blogueur, formateur, chroniqueur radio, catholic veggie, zèbre et électron libre. Mi-ours, mi-panda et re-mi-ours derrière.

Recevez ma newsletter

Assurez-vous de ne plus manquer un seul article en rejoignant les 10 000 visiteurs mensuels de l'Aetherium.
En m'inscrivant, j'accepte de recevoir par e-mail une newsletter contenant les derniers articles du blog et je prends connaissance de la politique de confidentialité du site.

Vous aimerez aussi

21 visuels plus que percutants sur l’avenir de la planète
PAR
LE
16 septembre 2018
11 raisons de bannir définitivement les outils en ligne pour créer votre site Internet
PAR
LE
1 septembre 2018