C’est un projet qui dure depuis de longs mois et qui trouve enfin son aboutissement : L’Aetherium se dote de sa propre application mobile, spécialement conçue pour le blog. Petit tour d’horizon de cette nouveauté majeure.

aetherium-application-aetherium

Les tendances évoluent, les outils aussi. Si le blog est un indispensable dans une communication professionnelle online, il ne se suffit pas pour autant à lui-même. En effet, après avoir capté un visiteur, encore faut-il fidéliser celui-ci et le faire revenir. Pour ça, plusieurs outils s’offrent à nous : réseaux sociaux, newsletter, optimisation du référencement, etc.

La réflexion d’une expérience multicanal

Depuis déjà un long moment, j’étais en recherche de nouveaux canaux de diffusion pour les contenus de L’Aetherium, tout en fidélisant le lectorat du blog. L’audience est relativement importante, surtout compte tenu de la faible fréquence de publication : le nombre de visiteurs uniques fluctue le plus souvent entre 10 000 et 12 000 personnes par mois. Mon problème est que cette audience provient principalement de l’optimisation du référencement, tandis que seuls quelques pour cent proviennent des réseaux sociaux (malgré le nombre pourtant pas dégueulasse d’abonnés sur les réseaux sociaux). Il s’agit donc de parvenir à capter cette audience volatile, pour pouvoir continuer à lui proposer des contenus et la tenir informée des nouvelles publications. Je souhaitais aussi me rapprocher de l’audience historique du blog, qui est toujours bien présente, même si elle reste minoritaire.

À ces desseins, il existe déjà une newsletter. Disposant de plusieurs centaines d’abonnées, elle demeure toutefois irrégulière par manque de temps. Et si son taux d’ouverture est excellent, elle génère assez peu de clics de lecture à l’arrivée. J’ai un temps envisagé le développement de la chaîne YouTube, pour toucher un public plus large et varier les contenus, mais j’ai finalement laissée en suspend celle-ci par manque cruel de temps. La vidéo est un média qui demande beaucoup de préparation en amont et en postproduction.

Mais voilà quelques mois, Jean-Marc GUITARD, développeur web chevronné, m’a fait une proposition très intéressante : celle de réaliser une application mobile afin de communiquer autrement et avec plus de proximité auprès des lecteurs du blog. Ainsi, parmi ses différents projets, Jean-Marc a travaillé pendant plusieurs mois à la réalisation de cette application. Après une (très) longue phase de test, nous avons alors le plaisir de vous présenter celle-ci. Disponible pour iOS et Android, elle est téléchargeable sur l’App Store et le Google Play Store.

Il y a quoi dedans ?

En premier lieu, le blog est évidemment à l’honneur. L’objectif est tout simplement de te proposer le blog de L’Aetherium directement dans ton smartphone ou ta tablette. Tu retrouveras donc la page des articles et les catégories d’articles, sur l’accueil de l’application. Dans un second temps, il s’agit de permettre aux utilisateurs de découvrir facilement nos différentes prestations et de prendre contact. Pour chaque nouvel article, les utilisateurs recevront une notification les invitant à le lire. Il en sera de même pour un ancien article très occasionnellement, uniquement en cas d’absence prolongée de nouvelle publication.

aetherium-app-screen-1Une application transposable

J’avais promis à Jean-Marc d’en parler lors de cet article : l’application dispose d’une particularité qui intéressera beaucoup mes confrères et consœurs blogueurs. Celle-ci peut-être adaptée à quasiment n’importe quel blog, dès lors qu’il fonctionne sous Wordpress ou ClassicPress. Tu peux alors tout à fait vous tourner vers Jean-Marc, afin que celui-ci te fasse une proposition commerciale pour décliner son outil à ton propre blog, si l’idée t’intéresse.

Je te dis tout de suite, un outil de ce type a un coût relativement élevé. Toutefois, le fait que ce soit un outil transposable permet à Jean-Marc de l’amortir en partie. Celui-ci se charge – entre autres – de transposer les pages statiques, adapter leur interprétation au constructeur de pages utilisé (le cas échéant), et personnaliser l’ensemble.

Pour terminer, je laisse la conclusion et le clavier à Jean-Marc GUITARD, qui a réalisé ce super travail.

L’auteur de l’application

aetherium-avatar-jean-marc

Comme Jean-Marc n’avait pas de photo de lui qui lui plaise, voici une photo de Dwayne Johnson.

Pour le développement de l’application mobile l’Aetherium mon choix s’est porté sur une application cross-platforms avec la bibliothèque open source React Native crée par Facebook en 2015, connectée à l’API REST Wordpress du blog.

L’intérêt d’une application cross-platforms, c’est la compatibilité avec les deux principaux systèmes exploitation mobiles. Cela signifie qu’en créant une seule application, nous pouvons cibler à la fois Android et iOS. Offrant un coût et un temps de développement inférieur par rapport au développement d’applications natives, puisque le code est écrit qu’une seule fois. Les performances de l’interface utilisateur sont quasiment aussi rapides que celles des applications natives.

Wordpres, comme vous le savez, est livré avec une API REST prête à l’emploi. En tant que back-end, il peut être très efficace si vous créez des applications mobiles qui ont beaucoup de contenu. Il suffit de « connecter » l’application mobile au back-end de WordPress pour récupérer tout son contenu. Offrant la possibilité de créer une application mobile à partir d’un blog ou d’une boutique e-commerce existant.

Pour ce projet, il fallut construire une application mobile et une application web. L’application mobile se décompose en quatre parties :

  • Il y a la partie « blog » qui permet de lire les articles (posts Wordpress), de les mettre en favoris, les partager,  les trier par catégorie, et de faire une recherche dans les articles.
  • La partie « Favoris », qui donne la possibilité de consulter vos articles favoris.
  • La partie « Présentation »  (pages Wordpress), qui comme son nom l’indique vous permet de faire une présentation du blog ou de votre activité commerciale.
  • Et enfin la quatrième, elle permet de renseigner tous les liens vers les réseaux sociaux du blog, FAQ, À Propos, CGV, etc. Tout ce qui ne trouve pas de place dans les trois parties précédentes.

Quant à l’application web, elle permet de gérer les envois de notifications. Elle permet aussi d’analyser l’audience de l’application (Android ou iOS, nombre d’utilisateurs abonnés aux notifications, fréquence de connexion à l’application, etc.).

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Sébastien DROUIN
   

Sébastien DROUIN

Consultant en communication, designer graphique, formateur, blogueur, catholique, metalleux, zèbre et électron libre. Mi-ours, mi-panda et re-mi-ours derrière.

Recevez la newsletter

Assurez-vous de ne plus manquer un seul article en rejoignant les 14 000 visiteurs mensuels du blog.
En m'inscrivant, j'accepte de recevoir par e-mail une newsletter contenant les derniers articles du blog et je prends connaissance de la politique de confidentialité du site.

Vous aimerez peut-être

14 exemples particulièrement inspirants de webdesign au style rétro
PAR
LE 
2 juin 2020
Vidéo : Confinement, un collectif d’indépendants résiste à la folie
PAR
LE 
29 avril 2020