On pourrait penser que le titre est racoleur, c’est pourtant une réalité. Ce chiffre publié par La Tribune est relativement inquiétant. Alors si votre entreprise n’est pas encore sur la toile, il devient grand temps d’y songer.

aetherconcept-domino-fail

Ça, c’est le moment où vous vous rendez compte qu’il est trop tard.

Bien qu’il n’y ait pas d’étude qui vienne confirmer une quelconque corrélation entre les entreprises qui ont fermé et leur absence en ligne, on peut toutefois se permettre de tirer quelques conclusions. La première, c’est qu’une entreprise qui n’est pas sur la toile n’a pas conscience des enjeux de la communication, et du caractère indispensable de celle-ci dans son existence. On peut ensuite supposer que si une entreprise n’avait pas conscience de l’importance de la communication, il y a d’autres choses qui lui ont sans doute échappé. C’est probablement une accumulation d’erreurs qui ont mené ces boîtes à la faillite, et pas seulement leur absence du web.

Revenons à nos résultats… Il semblerait que le chiffre des entreprises françaises ayant un site internet soit en baisse. Le plus surprenant, c’est que le nombre des entreprises françaises présentes sur Facebook est passé de 4,2% à 16,09 % par rapport à 2012. On peut donc penser que certaines entreprises ont démarré leur activité avec une page Facebook ou y ont substitué leur site internet. Cette conclusion surprendra peut-être les community managers qui me lisent, c’est pourtant un constat que j’ai moi-même fait au cours de mes prospections.

Mais une page Facebook ne remplace pas à un site internet nom d’un blowjob ! Elle peut éventuellement dépanner le temps que celui-ci soit opérationnel, mais c’est uniquement un complément. Votre site internet est votre vitrine numérique et il doit rester au cœur de votre stratégie de communication numérique.
Avoir un site présente de nombreux intérêts :

  • Plus de crédibilité : être accessible en ligne pour toute personne souhaitant avoir des informations à votre sujet, mieux vous connaitre et se rassurer.
  • Toucher de nouveaux prospects : en permettant aux gens qui cherchent vos services sur Google de vous trouver plutôt qu’un de vos concurrents.
  • Une action commerciale permanente : en tenant votre clientèle et vos clients potentiels informés de votre actualité et de vos nouveautés. Sachez susciter l’intérêt !
  • Une vitrine ouverte en permanence : et donc des informations disponibles au sujet de vous et vos produits 24h/24, 365 jours par an.
  • Être dans le vent : car de nos jours, on a plutôt tendance à se méfier de ceux dont on ne trouve aucune trace sur le web…

aetherconcept-like-fb-gifEt ce ne sont là que quelques exemples succins. Si vous maintenant je vous ai convaincu de l’intérêt d’un site internet, encore faut-il vous convaincre de l’importance de faire appel à un professionnel pour ça. Car non, on ne fait pas ça soit même comme on se fait cuire une gamelle de pâtes et exit le fils du cousin de la voisine. Pour aller plus loin : 64% des entreprises françaises disposent d’un site Internet.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Sébastien DROUIN
   

Sébastien DROUIN

Consultant en communication, designer graphique, formateur, blogueur, catholique, metalleux, zèbre et électron libre. Mi-ours, mi-panda et re-mi-ours derrière.

Assurez-vous de ne plus manquer un seul article en rejoignant les 14 000 visiteurs mensuels du blog.
En m'inscrivant, j'accepte de recevoir par e-mail une newsletter contenant les derniers articles du blog et je prends connaissance de la politique de confidentialité du site.

Vous aimerez peut-être

Mailchimp : réussissez vos premiers emailings grâce à Tuto·com

PAR
LE 
12 mars 2020

Bien démarrer sur Google Analytics grâce à Tuto·com

PAR
LE 
20 janvier 2020