Les métiers du numérique sont en perpétuel mouvement, et les métiers du webdesign ne font pas exception à la règle. À ce titre, l’Afpa mène une grande enquête à l’échelle nationale afin de récolter les avis des professionnels. L’objectif : faire évoluer le titre professionnel de Designer Web.

aetherium-enquete-afpa-revision-designer-web-2020

La réalité virtuelle, probablement un incontournable du design web d’ici quelques années.

Certains le savent peut-être, je travaille également pour le compte de l’Afpa (l’Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes), ainsi que Samuel et Xavier. Mais mon intervention auprès de l’Afpa concerne non seulement la formation, mais aussi de l’ingénierie de formation et de certification. C’est d’ailleurs pour ce contexte que L’Aetherium s’est vu confier une mission de plusieurs mois l’été dernier, portant sur la fracture numérique.

La révision du titre Designer Web

Actuellement, nous travaillons à l’Afpa sur la révision du titre professionnel Designer Web, qui équivaut à un Bac+2. Car les prérogatives de l’Afpa vont au de-là de la formation professionnelle. Cette dernière est également missionnée par le Ministère du Travail à l’élaboration et la révision des titres professionnels.

Ainsi, après un travail d’enquête et d’analyse poussé, nous avons défini des propositions de changements potentiels à apporter au titre actuel. L’objectif est d’avoir un titre qui corresponde aux attentes des entreprises et qui soit en accord avec les pratiques et technologies d’aujourd’hui. Il s’agit d’également d’anticiper l’avenir, afin que ce titre conserve sa pertinence au cours des années.

Il y a certes notre vision du métier, en tant que professionnels du secteur, mais ça serait manquer d’impartialité que de se cantonner à notre propre analyse. Au contraire, il s’agit d’avoir une vision globale du sujet, en recoupant le plus d’avis possible. Aussi, afin de vérifier la pertinence de notre analyse, nous menons une grande enquête à l’échelle nationale et c’est l’objet de cet article.

Et toi, dans tout ça ?

Alors nous avons pensé à toi, webdesigner, designer UI, intégrateur web, que tu sois indépendant, salarié ou patron d’une agence web ou de communication. Accepterais-tu de répondre au questionnaire suivant, s’il te plaît, afin de nous donner ton avis ? Celui-ci ne dure pas plus de dix minutes.

Grâce à tes réponses et à celles de tous les participants, nous pourrons alors commencer l’écriture du nouveau référentiel de compétences. J’insiste sur l’importance de ce travail, car il va conditionner la formation professionnelle de milliers de personnes en France au cours des prochaines années. En répondant, tu as la possibilité d’influencer concrètement l’avenir de nos métiers. Par avance, merci !

Enfin, une fois le questionnaire terminé il te sera demandé si tu es intéressé pour participer à un groupe de travail l’été prochain, afin de parfaire ce travail. C’est tout à fait facultatif. S’il sera difficile d’inviter tous ceux qui auront manifesté de l’intérêt pour ce dernier point, cela peut toutefois être l’occasion pour toi d’apporter davantage ta contribution à l’évolution de nos métiers.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Sébastien DROUIN
   

Sébastien DROUIN

Consultant en communication, designer graphique, formateur, blogueur, catholique, metalleux, zèbre et électron libre. Mi-ours, mi-panda et re-mi-ours derrière.

Assurez-vous de ne plus manquer un seul article en rejoignant les 14 000 visiteurs mensuels du blog.
En m'inscrivant, j'accepte de recevoir par e-mail une newsletter contenant les derniers articles du blog et je prends connaissance de la politique de confidentialité du site.

Vous aimerez peut-être

La pollution numérique : fléau de la conception web et de nos usages numériques

PAR
LE 
11 novembre 2020

Dossier : les critères incontournables pour bien choisir son agence web

PAR
LE 
25 août 2020