Depuis deux semaines, j’accueille deux de mes apprenants comme stagiaires au sein de l’Aetherium. Quoi de mieux qu’un défi pour les faire progresser ? Je leur ai donc laissé les clés du blog, le temps d’un article chacun. Voici celui qui vous est proposé par Samuel.
aetherium-samuel-strategie-numerique

Un trop grand nombre d’entreprises n’ont pas mis en place de stratégie numérique, ou ne l’utilisent pas à bon escient à tel point qu’elles prennent le risque de se mettre en danger. Sachant la place que prend internet, il est de nos jours inconcevable de dissocier stratégie numérique et croissance économique. Cette stratégie n’est pas une option mais, une étape essentielle pour atteindre ses objectifs.

Stratégie numérique, de quoi parle-t-on ?

La stratégie numérique est devenue un terme très à la mode, mais de quoi s’agit-il exactement ?Pour faire simple, Il s’agit d’un plan d’action sur internet qui permet d’aboutir aux objectifs souhaités par l’entreprise. Elle s’inscrit directement dans le plan de communication d’une entreprise.

Stratégie numérique, pourquoi ?

Un plan d’action numérique gagnant passe avant toute chose par une étape de stratégie et contrairement aux préjugés, il n’est pas nécessaire d’être une multinationale pour parler « stratégie ». L’usage du numérique prouve, en effet, que l’entreprise est en phase avec les évolutions et les progrès technologiques.

Le site internet par exemple est devenu la carte de visite de l’entreprise, cette dernière est directement destinée aux consommateurs qu’elle convoite. Cette carte de visite est accessible en continu et a également l’avantage d’être consultable depuis n’importe quel support (Smartphone, tablette, ordinateur). Cette vitrine sera alors le meilleur moyen de montrer à ses clients qu’ils sont au cœur des préoccupations de l’entreprise.

La stratégie numérique apparait de nos jours comme la solution pour améliorer sa communication. Une bonne stratégie numérique permettra de renforcer l’image de l’entreprise, conquérir des parts de marché, parfaire la rentabilité, conforter l’expérience client, augmenter la fidélisation ainsi que d’améliorer le service après vente.

Une étude de 2017 montre que les entreprises les plus matures sur le numérique atteignent les objectifs suivants :

  1. Augmenter les ventes : les ventes en ligne ont pris part pour 40% de l’accroissement totale des ventes nationale. Elles ont augmentées 20 fois plus rapidement que la moyenne globale des ventes.
  2. Améliorer la productivité : la transformation numérique permet de réduire les coûts de 20% environ et jusqu’à 50% par la mise en place d’une organisation plus flexible.
  3. Développer l’innovation : grâce au numérique, les PME ont désormais la possibilité de mettre sur le marché des nouvelles offres beaucoup plus rapidement.
  4. Concurrencer les grandes entreprises en étant visible à moindre coût : plus besoin de débourser des sommes astronomiques pour se faire connaître ou atteindre sa cible, le numérique démocratise l’accès au marché et permet de jouer sur un pied d’égalité avec les grands groupes.

Une autre raison de faire appel à une stratégie numérique et non des moindres, réside dans l’écart qui s’est creusé entre les habitudes des consommateurs et celles des petites et moyennes entreprises. Cette infographie parle d’elle-même et est sans équivoque :

aetherium-infographie-eurostat

Encore quelques chiffres si vous n’êtes toujours pas convaincu de l’importance d’une bonne stratégie numérique :

  • 45% des TPE, PME n’ont pas de site internet.
  • 32% des entrepreneurs ne créent pas de site, parce qu’ils pensent que ce n’est pas nécessaire pour leur industrie.
  • Plus de 80% des internautes font une recherche en ligne avant d’acheter.
  • 72% des consommateurs, qui effectuent une recherche locale, visitent un magasin à moins de 8 km de leur emplacement actuel.
  • 57% des internautes ne recommandent pas une entreprise avec un design de site internet mal conçu.
  • 86% des visiteurs souhaitent voir des informations sur les produits ou services vendus.

Pour augmenter leurs chiffres d’affaires, il semblerait que les PME et TPE n’aient pas d’autre choix que celui de s’adapter aux habitudes des consommateurs, et donc d’adopter une stratégie numérique en accord avec leurs habitudes.

Stratégie numérique réussie, comment ?

Malheureusement il ne suffit pas de posséder un site internet, d’avoir un compte Facebook ou d’envoyer des tweets à longueur de journée pour clamer avoir réussi sa transformation numérique. La maitrise de ces outils ne s’improvise pas ! Mal utilisés, ces outils pourraient même mener à une communication aux effets désastreux pour l’entreprise.

En effet, confier la stratégie numérique à une personne non qualifiée n’est définitivement pas une bonne idée. Le plus important est de prendre conscience que la stratégie numérique doit refléter (transpirer) l’esprit de la société. Une bonne stratégie numérique passe de ce fait par quelques étapes clés :

Étude de la situation

Avant même de dresser le plan d’une stratégie numérique, il faut commencer par se poser les bonnes questions sur l’entreprise :

  • Quels sont ses points forts et surtout ses points à améliorer ?
  • Quelles solutions adopter sur le long et court terme pour remédier à ces faiblesses ?
  • Comment se situe-t-elle par rapport aux concurrents ?
  • Quelle image renvoie-t’elle auprès des consommateurs ?
  • Quelle est la typologie du client visé (âge, sexe, catégorie sociale et professionnel, localisation…)

Cela permettra d’identifier des priorités et d’établir un plan d’action. Il est vital de pouvoir répondre à ces questions afin de mettre en place une stratégie numérique efficace.

Les outils

Une stratégie numérique ne peut se faire que par la maitrise des outils qui vont servir à atteindre les objectifs commerciaux visés.

Le meilleur ami pour arriver à ses fins est le site web, mais il doit être d’une qualité irréprochable.

aetherium-strategie-numerique-outils

Les outils. Le café est aussi un outil.

Il doit impérativement :

  • Permettre aux internautes de trouver rapidement les informations qu’ils cherchent. (descriptif de l’entreprise, détails des produits, promotions, contact, avis clients ….)
  • Être simple d’utilisation (un menu simple et concis, une mise en page claire,
    une navigation intuitive et ne rien contenir d’inutile).
  • Être compatible avec différents outils (ordinateur, tablette, téléphone mobile…)
  • Être séduisant et fréquemment mise à jour.
    (le choix des couleurs, des typographies, des mots utilisés auront un impact déterminant)
  • Être optimisé pour le référencement sur les moteurs de recherches, cela aura pour conséquence de placer le site internet dans les premiers résultats de recherche lorsque qu’un utilisateur saisira un mot clés en relation avec l’activité de l’entreprise (pour en savoir plus : SEO SEM)

À cela peut s’ajouter en fonction des besoins :

  • Une forte mais judicieuse présence sur les médias sociaux qui prouve de la « vivacité » de l’entreprise
  • Réaliser des infographies efficaces
  • La mise en ligne de vidéo sur Youtube
  • La création d’une newsletter par mailing
  • La mise en place d’un blog
  • La création d’une application qui facilitera l’accès aux services proposés

Alors que les menaces informatiques sont de plus en plus virulentes, un plan de stratégie numérique digne de ce nom ne pourra de nos jours faire l’impasse sur les questions liées à la sécurité informatique et à la sécurité des données personnelles en particulier. Pour en savoir plus sur la sécurité des données, il est judicieux de lire cet excellent article : RGPD et loi de finances, la double peine : quel impact pour votre site Internet ?

Il faut également garder à l’esprit qu’une mauvaise gestion de stratégie numérique peut détruire en quelques clics un travail de mise en place de longue haleine. On peut dès lors se rendre compte qu’une stratégie numérique ne s’improvise pas.

Abordons maintenant le sujet qui freine nombres d’entreprises à effectuer le grand saut vers une transformation numérique : combien cela va-t-il coûter ?

Stratégie numérique, à quel prix ?

La stratégie numérique a un coût comme tout service professionnel. Comme nous avons pu le voir, elle fait appel à de nombreuses compétences. Il convient de réfléchir tout d’abord à la somme que l’entreprise est prête à mettre pour attirer ou acquérir un prospect. C’est donc ce coût par prospect qu’il faut estimer pour évaluer le budget à consacrer.

aetherium-strategie-numerique-cout-argent-prix

Stratégie numérique, à quel prix ? Plus qu’un dollar, de toute évidence.

Donner ne serait-ce qu’une estimation du coût d’une stratégie numérique de qualité serait une pure aberration, car trop de facteurs sont à prendre en compte pour réaliser une estimation autre que personnalisée. Le montant à investir fluctuera en fonction de nombreux paramètres :

  • S’il s’agit d’une petite société qui ne possède pas les compétences nécessaires en interne, une entreprise marketing externe lui sera alors certainement nécessaire, car elle réunira les compétences nécessaires à la bonne réalisation de sa stratégie. Faire appel à des professionnels du métier lui donnera les garanties qu’elle est en droit d’attendre.
  • Le budget et la position de la stratégie numérique de ses concurrents. À titre d’exemple : si ses concurrents investissent 10 000€ / an dans une stratégie numérique elle ne pourra pas être compétitive avec 10 % de cette somme.
  • Elle devra estimer son budget allouable en fonction de ses objectifs. Cela lui permettra de se concentrer sur une action marketing prioritaire. (Il faut toutefois penser aux imprévus en réservant entre 5 et 10 % de coûts supplémentaires.)

Enfin, avant de franchir le pas il faut bien évidemment se procurer des devis afin d’évaluer le coût de cette démarche. Ces devis permettront d’estimer clairement les sommes à engager. Cependant, il ne faudra pas tout miser sur le critère du prix, la qualité devant bien évidemment primer.

Stratégie numérique, quel résultat ?

Les outils utilisés pour analyser cette stratégie numérique procurent un résultat : ils ne permettent pas d’obtenir un chiffrage en euros, du moins pas sur du court terme.

Le bénéfice dû à cette stratégie numérique sera en réalité dans un premier temps exprimé en pourcentage (nombre de visite, nombre de clic, temps passé sur votre site ou sur un article qu’il contient, sexe et âge des visiteurs, lieu d’habitation…). Sachant qu’il faut désormais composer avec la fameuse loi sur la protection des données comme déjà mentionné.

Ainsi, on pourra dire si la stratégie a été efficace ou non, grâce à des données chiffrées et précises. Grâce à cette analyse l’entreprise sera en mesure de cibler et personnaliser ses contenus de manière optimale.

Les retours sur investissement d’une stratégie numérique ou ROI sont sans conteste un investissement à long terme. Une bonne raison de franchir le pas le plus rapidement possible… et de ne pas prendre un retard face à la concurrence (ce qui aurait probablement de fâcheuses conséquences).

aetherium-strategie-numerique-resultats

Stratégie numérique, quel résultat ? Le bon.

Stratégie numérique, conclusion

On admet facilement que ce type de stratégie puisse parfois effrayer ou faire douter. Elle engendre sans conteste d’importants changements dans l’entreprise. Elle ne doit cependant pas être perçue comme un obstacle, mais comme une aubaine pour l’entreprise.

Il faut également prendre conscience qu’une entreprise n’évoluera pas rapidement si elle ne se met pas à niveau sur un milieu vers lequel ses concurrents tendent. En se lançant sans stratégie, on risque de passer à côté d’opportunités, pire encore d’être distancé par d’éventuels concurrents.

Une erreur serait de penser que la stratégie numérique est le privilège de grandes entreprises. Les TPE et PME ont devant elles une formidable chance à saisir pour accélérer leur essor commercial.

Anticiper, observer, réfléchir et s’adapter sont les clés de toute stratégie triomphante, suivre cette méthodologie garantira de bons résultats. Maintenant c’est à vous de vous poser les bonnes questions et de prendre les bonnes décisions.

(Mention spéciale à mon formateur Sébastien DROUIN, ses conseils avisés et son enseignement ont su me conforter dans mon choix de devenir webdesigner)

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Samuel Rypko
 

Samuel Rypko

Auteur Compositeur Interprète, Formateur en M.A.O (Musique Assistée par Ordinateur) puis assistant de production audiovisuelle pendant sept ans. Je suis à l’heure actuelle en formation dans le but de passer le titre professionnel Designer Web. Je m’épanouis déjà pleinement dans ce métier.

Recevez ma newsletter

Assurez-vous de ne plus manquer un seul article en rejoignant les 10 000 visiteurs mensuels de l'Aetherium.
En m'inscrivant, j'accepte de recevoir par e-mail une newsletter contenant les derniers articles du blog et je prends connaissance de la politique de confidentialité du site.

Vous aimerez aussi

21 visuels plus que percutants sur l’avenir de la planète
PAR
LE
16 septembre 2018
11 raisons de bannir définitivement les outils en ligne pour créer votre site Internet
PAR
LE
1 septembre 2018