La qualité d’un site Internet ne se mesure pas seulement par son webdesign ou son aptitude à être bien référencé, mais aussi par son contenu et sa syntaxe. J’ai proposé à Ronan Doineau, consultant en Assurance Qualité des Sites Internet, d’écrire un article sur le sujet.

aetherconcept-ronan-doineau-avatarTout comme le diable, le défaut est dans les détails. S’il n’est pas chassé sans pitié ni complaisance, le défaut, si minime soit-il, finit toujours par se voir comme le nez au milieu de la figure, sauf pour celui ou celle qui l’a créé naturellement. Et tout comme l’arbre qui cache la forêt ou le rare TGV en retard, le singulier projette son ombre sur le pluriel et comme on ne voit que lui, on amalgame, on englobe et on jette le bébé avec l’eau du bain au final en déclarant que le défaut est général. C’est humain.

Il est aussi commun de croire que la technologie va plus vite que les mentalités. Pourtant, les mentalités s’adaptent au fil du temps et, dans le domaine de l’Internet comme dans d’autres, elles ont évolué dans le sens d’une plus grande exigence de qualité, du côté des internautes et consommateurs en tout cas. Et le défaut qu’on tolérait ou bien qu’on ignorait jusqu’il y a peu de temps encore devient de plus en plus souvent le facteur qui vous élimine de la course aux parts de marché en ligne.

En clair, si aujourd’hui votre site Internet comporte ne serait-ce que 2% d’anomalies, comprenez 6 défauts divers dans une page Web standard de 300 mots, on peut estimer que vous avez déjà perdu 10% de vos clients potentiels. A plus de 10% d’anomalies, vous êtes altruiste au point de faire plus de publicité à vos concurrents qu’à vous-même puisque plus d’un visiteur sur deux quittera votre site dans la minute pour aller voir ailleurs !

aetherconcept-qualite-web

Pourquoi ? Parce que le défaut fait fuir. Pourquoi ? Parce qu’il fait peur, sur Internet comme ailleurs. Le site Web d’une entreprise est la vitrine de cette entreprise. Imaginez que la vitrine d’une boutique de prêt-à-porter contienne des vêtements abîmés. Qui rentrerait dans cette boutique pour y faire des achats ? Personne. Pire, cette vitrine constituerait une véritable « anti-publicité » pour la boutique, un échantillon repoussoir. Force est de constater que nombre de sites Web produisent exactement le même résultat. Truffés de défauts divers et variés, ils font fuir le client bien plus qu’ils ne l’attirent. Il semble que nombre d’annonceurs, et même de professionnels du Web, n’aient pas encore intégré cette exigence de qualité de l’internaute, lequel a pourtant eu depuis presque 20 ans le temps de se former une capacité de jugement en matière de sites Internet. L’internaute d’aujourd’hui a visité des centaines de sites, des milliers de pages, il repère les fautes, les anomalies, les disharmonies, les couleurs inappropriées, les absences suspectes, et les fautes de goût, bref les défauts, et il « vote avec ses pieds » comme disent les anglais : il va voir ailleurs. Mais ça ne fait pas de bruit. C’est pour ainsi dire indétectable si l’on y prête pas garde.

Le bonheur se reconnaît au bruit qu’il fait quand il part dit-on. De même, la sous-performance d’un site Web pour cause de défauts ne reste un fait silencieux que jusqu’au jour où elle fracasse l’entreprise, distancée par des concurrents qui auront compris l’urgence de satisfaire cette exigence de qualité des internautes et mis en œuvre des moyens appropriés pour y répondre.

Comme tout secteur d’activité, l’industrie de l’e-marketing a eu des débuts fébriles mais elle arrive maintenant à l’âge de la maturité, plus du côté client que du côté vendeur parfois. Elle entre dans cet âge de la vie où les approximations des débuts ne sont plus de mise quand il faut respecter certaines exigences pour survivre, la rigueur économique et la qualité des productions en premier lieu, comme dans toute industrie. La pérennité des entreprises concernées, de leurs investissements et de leurs emplois est à ce prix.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Ronan DOINEAU
 

Ronan DOINEAU

Ronan Doineau est Consultant en Assurance Qualité des Sites Internet. Contact e-mail : aqweb.rdoineau@gmail.com

Recevez la newsletter

Assurez-vous de ne plus manquer un seul article en rejoignant les 14 000 visiteurs mensuels du blog.
En m'inscrivant, j'accepte de recevoir par e-mail une newsletter contenant les derniers articles du blog et je prends connaissance de la politique de confidentialité du site.

Vous aimerez peut-être

Après le B2B et le B2C, découvrez le H2H
PAR
LE
28 juin 2019
Design et identité visuelle : suivre ou non les tendances graphiques du moment ?
PAR
LE
21 juin 2019