Il y a des polices d’écriture qui souffrent tellement d’avoir été utilisées à outrance qu’elles en sont devenues détestables. Beaucoup penseront à la Comic Sans MS, mais elle n’est pas la seule. En voici quelques unes décrites avec humour.

aetherium-worst-fonts-miniature-lobster

Homard, ou « lobster » en anglais, comme la typo du même nom.

Nous avons tous des typographies qui nous font horreur. Les raisons peuvent être très variées : trop utilisée, mauvaise conception, perte de son caractère (voyez le jeu de mot pourri) de part son usage abusif et j’en passe. Je garde toutefois un faible pour les versions alternatives de deux d’entre-elles : la Lobster Two (alternative à la désormais trop connue Lobster) et la Helvetica Neue (alternative à la Helvetica, elle est extrêmement pratique pour un usage institutionnel ou pour de l’affiche devant être vue de loin).

Réalisé par Creative Market, voici onze exemples de polices qui ont tendance à susciter le rejet chez la plupart des designers. Gageons qu’il y en a au moins quelques unes contre lesquelles vous allez pester.

aetherconcept-worst-fonts-1

Cet air de faux égyptien est tellement tendance. Ou pas.

aetherconcept-worst-fonts-6

Car aucun polycopié de votre scolarité ne se lisait mieux qu’avec du Times New Roman.

aetherconcept-worst-fonts-11

Est-il réellement nécessaire d’en parler ?

aetherconcept-worst-fonts-10

La typo du générique de « Shérif, fais-moi peur ». Ouais ouais.

aetherconcept-worst-fonts-9

L’ubiquité engendre le mépris.

aetherconcept-worst-fonts-8

Cette autre police d’affiche de film.

aetherconcept-worst-fonts-7

Leader mondial dans l’illisibilité des pochettes de l’album et des books de tatouages.

aetherconcept-worst-fonts-5

La police utilisée sur toutes les affiches de film, peu importe le genre ou de la période.

aetherconcept-worst-fonts-4

Le typo rétro à laquelle aucun graphiste amateur ne peut résister.

aetherconcept-worst-fonts-3

Le cousin laid et bizarre de la Helvetica.

aetherconcept-worst-fonts-2

La police que Zorro aurait voulu utiliser pour ses invitations de mariage.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Sébastien DROUIN
   

Sébastien DROUIN

Consultant en communication, designer graphique, formateur, blogueur, chroniqueur radio, catholique, metalleux, zèbre et électron libre. Mi-ours, mi-panda et re-mi-ours derrière.

Recevez la newsletter

Assurez-vous de ne plus manquer un seul article en rejoignant les 14 000 visiteurs mensuels du blog.
En m'inscrivant, j'accepte de recevoir par e-mail une newsletter contenant les derniers articles du blog et je prends connaissance de la politique de confidentialité du site.

Vous aimerez peut-être

Bilan annuel de L’Aetherium : ensemble on va plus haut
PAR
LE
14 septembre 2019
Étude graphique d’affiches de cinéma : qui se cache derrière Batman ?
PAR
LE
29 août 2019