L’histoire de la robe « bleuche » nous aura appris que nous ne percevons pas tous les couleurs de la même façon. Voici un test pour savoir si vous percevez toutes les couleurs, avec les explications qui vont bien.

C’est un sujet de débat avec ma moitié : Nous ne sommes pas toujours d’accord sur la couleur des choses. Comme l’explique la chercheuse Diana Derval, les nuances de couleurs que nous sommes en mesure de voir dépendent de la distribution des cônes (récepteurs de couleurs) dans nos yeux.

Avant d’aller plus loin, faites alors ce simple petit test : Comptez le nombre de bandes de couleurs que vous êtes en mesure de distinguer. Alors, combien en dénombrez-vous ?

aetherium-test-couleurs-brunus

Édit : Merci à Brunus pour pour avoir proposé et réalisé cette image, de meilleure qualité que celle d’origine.

Vous voyez moins de 20 nuances de couleurs : Vous avez une vision dichromate, comme des chiens (et ouais, pas de bol). En gros, ça qui signifie que vous avez deux types de cônes seulement. Vous êtes susceptible de porter du noir, du beige et du bleu. Sachez tout de même que 25% de la population est dichromate.

Vous voyez entre 20 et 32 nuances de couleur : Vous avez une vision trichromatique et disposez de trois types de cônes (dans les zones violet / bleu, vert et rouge). Il semblerait que 50% de la population soit dans la même situation que vous.

Vous voyez entre 33 et 39 couleurs : Vous êtes un tétrachromatique, comme des abeilles (MMaaayyyaaa !) qui disposent de quatre types de cônes (dans les zones violet / bleu, vert, rouge et jaune). Vous êtes irrité par le jaune et cette couleur sera introuvable dans votre garde-robe. 25% de la population a une vision tétrachromatique.

Vous voyez plus de 39 nuances de couleurs : Vous devez consulter un ophtalmo, puisqu’il n’y a que 39 bandes de couleurs différentes dans le test, et probablement 35 seulement sont correctement affichées par votre écran

Pour ma part j’ai obtenu 39 à ce test, ce qui est plutôt rassurant pour mes clients quand on travaille dans un domaine comme le mien. Enfin, il est fort probable que les gens disposant de 4 cônes ne se soient pas trompés dans l’histoire de la robe « blanche/or vs bleu/noir », et ce quelle que soit la luminosité environnante.

Et pour ceux qui voudrait un défis à prendre un peu plus au sérieux, voici un autre test de distinction de la colorimétrie, que je mentionnais aussi dans l’article cité plus haut.

aetherconcept-nouveau-test-couleurs-difficile

Pour ce test, vous devez replacer les couleurs dans l’ordre afin de remettre en place les dégradés correctement. Le résultat vous donne votre nombre d’erreur ainsi que les faiblesses de votre vue dans le spectre colorimétrique.

Édit du 06/03/2015 : D’après les commentaires de certains, les informations fournies dans l’article d’origine de Diana Derval soient très controversées. Il semblerait toutefois que L’Express ait tranché au sujet de cette controverse.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Sébastien DROUIN
   

Sébastien DROUIN

Consultant en communication, designer graphique, formateur, blogueur, chroniqueur radio, catholique, metalleux, zèbre et électron libre. Mi-ours, mi-panda et re-mi-ours derrière.

Recevez la newsletter

Assurez-vous de ne plus manquer un seul article en rejoignant les 14 000 visiteurs mensuels du blog.
En m'inscrivant, j'accepte de recevoir par e-mail une newsletter contenant les derniers articles du blog et je prends connaissance de la politique de confidentialité du site.

Vous aimerez peut-être

Que se passe-t-il avec le blog des Graphisteries ?
PAR
LE
20 juin 2019
Le marketing de réseau, une économie numérique plus puissante que Google
PAR
LE
19 février 2019