Nous sommes le 31 Décembre 2015 et, à l’heure où j’écris ces lignes, chacun s’affaire sans doute aux préparatifs de la soirée qui s’annonce. Ou peut-être vous empressez-vous de terminer votre journée de travail pour retrouver vos proches. Pour ma part, ce soir, comme chaque 31 Décembre depuis quelques années, ça se passera en mode cosy avec mon aimée. Cuisine à deux, jeux de société, pour terminer sans doute sur un jeu vidéo une fois madame Panda couchée. Peu importe comment vous passez votre soirée, je souhaite du fond du cœur une bonne année 2016. Puisse-t-elle être au moins aussi bonne que 2015 ne l’a été avec moi !
aetherconcept-voeux2016-aetherium

De millésime en millésime

Depuis maintenant 7 ans, chaque année est meilleure que la précédente. Je remercie le Ciel pour ça, et je profite souvent de mes points d’actualité semestriels sur ce blog pour l’exprimer.

Après 4 ans à me tester à côté d’un travail en entreprise, j’avais pris la décision de faire le grand saut dans l’indépendance professionnelle en début 2014. Riche en rencontres, cette année m’avait toutefois peu apporté en termes de monnaie sonnante et trébuchante. C’était dû à mon implication dans les réseaux, puisque j’ai misé sur ce canal en premier lieu pour me faire connaître. Le travail effectué en 2014 a payé, car 2015 a été très lucrative. De projet en projet, j’ai aussi vu ma clientèle évoluer pour passer petit à petit sur des contrats plus importants. Au rythme où vont les choses, j’ai bon espoir que mon seuil de rentabilité annuelle sera non seulement atteint en 2016, mais aussi dépassé.

aetherconcept-voeux2016-article-jde

En termes de réseautage, peu de choses ont changé depuis mon bilan de mi-année, si ce n’est que ça continue d’évoluer dans le bon sens. En prime, j’ai obtenu au cours de l’année 1 passage radio (pour la JCE) et 6 articles dans la presse locale (dont 5 me concernent directement). Un autre est prévu pour début 2016 concernant un projet JCE.

2015, c’est aussi une année extrêmement importante à titre personnel et dans ma vie. En effet, je suis devenu végétarien, j’ai découvert la foi catholique, je me suis marié, et j’ai également appris que je vais être papa d’un petit bonhomme d’ici quelques mois ! 2016 s’annonce donc d’ores et déjà riche en expériences personnelles comme en travail.

aetherium-baby-is-coming

L’Aetherium

C’est la grosse actu professionnelle me concernant, L’Aetherium évolue et devient l’Aetherium. À l’origine, L’Aetherium est le nom commercial que j’ai choisi quand je me suis lancé en indépendant voilà 6 ans, en parallèle d’un emploi salarié. L’Aether, dans la mythologie grecque, c’est une énergie libre, à la source de presque toutes choses, dont les dieux primordiaux.

À l’époque, mes prestations se cantonnaient au graphisme print et web, et je ne recevais jamais personne à mon bureau puisque je bossais depuis mon petit appartement. J’étais un électron libre et ça me convenait bien ainsi.

Puis au cours de mes diverses expériences et des demandes de mes clients, j’ai été amené à faire des choses ne faisant pas partie de ce que je proposais : travail d’équipe, conseils en communication, gestion des relations de presse, formations sur mesure, ces demandes sont devenues de plus en plus courantes. Par bonheur, j’avais déjà eu de nombreuses occasions de m’expérimenter au sein de la JCE. Parallèlement, je reçois de plus en plus souvent du monde à mon bureau depuis que j’ai déménagé et que celui-ci est une pièce à part agencée dans ce but.

Tertio, je ne crois plus au design pour tous, à la communication pour tous. J’en ai ma claque des clients qui grattent sur tout et trouvent quand même le moyen de chouiner ensuite. A contrario, ce sont les clients qui paient le mieux qui me font confiance et avec qui il y a une reconnaissance pour le travail fourni. Aussi ai-je décidé, puisque j’en ai la possibilité, de niveler ma typologie de clients par le haut.

Enfin, plus récemment, une série d’échanges particuliers avec des professionnels de la communication ô combien expérimentés (on parle de personnes ayant travaillé au niveau national pour de grands groupes) a définitivement soigné mon syndrome de l’autodidacte. J’ai ainsi eu la confirmation claire et directe que je suis en mesure de proposer plus, mieux, sans avoir à rougir et que je vaux allègrement le prix auquel je me vends. Avec L’Aetherium, je me dote ainsi d’une nouvelle prestation majeure et pour laquelle j’ai déjà une certaine pratique : la Stratégie de communication. Quand on pense communication, on pense souvent aux différents supports. Mais tous ces éléments doivent s’articuler autour d’un élément très important : la stratégie de communication.

aetherconcept-voeux2016-site-avant-apres

Un léger aperçu du site, Avant / Après

Si le terme L’Aetherium est difficilement compréhensible, l’Aetherium est plus parlant pour les gens. Quant à moi, il exprime mon évolution, tout simplement. J’ai imaginé L’Aetherium comme un lieu, comme un espace accueillant pour contenir l’Aether. À l’image du Planétarium, je vois l’Aetherium comme un endroit où je peux m’émerveiller, mais dans mon travail. C’est aussi un endroit pour échanger, faire les choses avec passion, créer. L’Aetherium, c’est mon bureau ainsi que ce site, un espace concret, visible. Mon positionnement et ma communication s’en trouvent alors nécessairement transformés. Vous l’aurez alors constaté, le logo a subtilement évolué, ainsi que des choses plus importantes ici et là sur le site. Pour des raisons de référencement, l’URL du site ne change pas, mais www.aetherium.fr renvoie sur l’accueil de mon site.

Une vie citoyenne à 600 km/h

Ceux qui me suivent connaissent ma passion pour ce mouvement citoyen qu’est la Jeune Chambre Économique. Je l’ai rejoint en Octobre 2009 à Amiens et ai été intronisé membre à Rennes en 2010. Mais je l’ai quitté début 2014, le démarrage de mon activité m’imposant de fixer des priorités. Je continuais toutefois de filer un coup de main à la JCE de Rennes de temps en temps. C’est à l’occasion d’une visite auprès de la Jeune Chambre Économique de Saint-Brieuc qu’on m’a sollicité afin d’aider au développement de ses effectifs. Un sujet que je connais bien pour l’avoir traité en 2012, puis en 2013 quand j’étais vice-président régional.
Finalement, de fil en aiguille, j’ai trouvé le moyen de me dédoubler pour rempiler à la Jeune Chambre avec la direction de commission d’un projet ambitieux : la création d’une École Montessori en Côtes d’Armor. L’équipe est motivée et le projet avance bien.

aetherconcept-voeux2016-sousbock-jci

Des sous-bocks JCI « made by Bibi »

À côté, je poursuis mon implication au MoDem, bien que la proportion d’adhérents à s’impliquer me laisse dubitatif. Surtout chez les moins de 40 ans, presque absents (localement) du paysage militant politique. Enfin, plus personnellement, ma rencontre avec la foi catholique m’a fait me rapprocher de la paroisse, et j’apporte mon aide à l’accueil des migrants dans ma commune. Prochainement, c’est une équipe synodale que je vais rejoindre, afin de faire bouger les lignes au niveau de la vie du diocèse.

Le site Internet

Pour terminer, parlons du site. Au cours de l’année, celui-ci a bien changé. Si l’ambiance visuelle est restée la même, je suis parti sur un nouveau thème graphique plus adapté en termes de fonctionnalités.
En termes de contenus, voilà six mois que j’ai réduit la voilure, comme annoncé dans mon dernier bilan de mi-année. Je m’étais rendu compte que le retour n’était pas à la hauteur de l’énergie investie. Je suis passé à une publication tous les 8 à 9 jours environ, mais avec des articles plus travaillés. Le résultat sur l’année est très positif, en témoignent les chiffres ci-dessous.
aetherconcept-voeux2016-chiffres
Plus récemment, en dehors des éléments propres à l’Aetherium, ce sont des petites choses que j’ai améliorées ici et là, comme l’affichage du temps de lecture, ou l’optimisation du chargement des pages. Mon changement de positionnement fait que je bloguerai désormais sur la communication de façon générale, et non plus seulement au sujet du web ou du design graphique. Aussi une rubrique « Communication » a-t-elle déjà fait son apparition.

Je devrai plutôt parler des sites Internet, puisque j’ai également ouvert un second site. Il s’agit de Mi-ours, mi-panda et re-mi-ours derrière, qui est mon blog personnel. Sur celui-ci, je ne me donne aucune restriction éditoriale, aucun objectif particulier en dehors d’être mon exutoire. Allez y faire un tour à l’occasion.

Si vous avez lu jusque là, merci de votre assiduité ! Je pense que j’ai fait le tour, et ça fait toujours du bien de faire ces petits points deux fois dans l’année. On a tendance à exprimer trop souvent quand les choses vont mal. Mais il est bien plus important encore d’exprimer quand elles vont bien et d’en être reconnaissant.

Je vous réitère à nouveau mes vœux et vous souhaite une merveilleuse année 2016 !

Bien à vous,
Sébastien

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Sébastien DROUIN
   

Sébastien DROUIN

Consultant en communication, designer graphique, formateur, blogueur, catholique, metalleux, zèbre et électron libre. Mi-ours, mi-panda et re-mi-ours derrière.

Recevez la newsletter

Assurez-vous de ne plus manquer un seul article en rejoignant les 14 000 visiteurs mensuels du blog.
En m'inscrivant, j'accepte de recevoir par e-mail une newsletter contenant les derniers articles du blog et je prends connaissance de la politique de confidentialité du site.

Vous aimerez peut-être

Vidéo : Confinement, un collectif d’indépendants résiste à la folie
PAR
LE 
29 avril 2020
Une application mobile pour le blog de L’Aetherium
PAR
LE 
7 avril 2020