L’idée de ce montage m’est venue en voyant tout simplement mon chat assis sur mon meuble à bouteilles… Wep, j’ai un meuble à bouteilles qui a de la tronche Et vu son style, accentuer sur le côté steampunk allait de soi…

aetherconcept-homai-steampunk-avant-apres

Homaï c’est le nom de mon deuxième chat. Que ce soit celui-ci ou ma plus vieille, ils adorent prendre la pose pour des photos. Malheureusement, je n’ai pas (pour le moment) d’équipement digne de ce nom pour prendre des photos un tant soit peu correctes… L’objectif était donc de mettre en scène mon chat et mon meuble dans un univers steampunk, tout en palliant à la qualité dégueulasse du visuel utilisé. J’ai appliqué un effet de peinture à l’huile sur les photos assemblées pour masquer la pixellisation tout en gardant un aspect esthétique et cohérent avec l’ambiance générale.

Cette création est disponible à l’impression grands formats et tous supports via Society6.

aetherconcept-homai-steampunk

J’ai souhaité profiter de l’occasion pour enregistrer en vidéo la conception de cette création. Ce fut malheureusement un désastre qui me valut quelques plantages et 2h30 de travail anéanti sans possibilités de récupération (j’ai dû tout reprendre). Puis, la capture des 2h30 de travail suivantes a ensuite été corrompue… Une chose est certaine, je n’utiliserai pas le même logiciel de pour les prochaines fois.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Sébastien DROUIN
   

Sébastien DROUIN

Consultant en communication, designer graphique, formateur, blogueur, catholique, metalleux, zèbre et électron libre. Mi-ours, mi-panda et re-mi-ours derrière.

Assurez-vous de ne plus manquer un seul article en rejoignant les 14 000 visiteurs mensuels du blog.
En m'inscrivant, j'accepte de recevoir par e-mail une newsletter contenant les derniers articles du blog et je prends connaissance de la politique de confidentialité du site.

Vous aimerez peut-être

Le télétravail, à l’aube d’une transformation profonde des entreprises

PAR
LE 
23 octobre 2020

Vidéo : Confinement, un collectif d’indépendants résiste à la folie

PAR
LE 
29 avril 2020